×

Confirmer la suppression?

Minimum de commande
Minimum de commande
50€ HT
BESOIN D'UN CONSEIL ?
BESOIN D'UN CONSEIL ?
04 76 35 84 84
Expédition en 24/48H
Expédition en 24/48H
sur toute la France
PAIEMENT SÉCURISÉ
PAIEMENT SÉCURISÉ
3D Secure

Les infrastructures aériennes

Ensemble poteaux télécoms bois

Les réseaux de télécommunications sont construits, gérés et entretenus par deux infrastructures principales : Orange et Enedis.  

Les artères aériennes exploitées par Orange se composent majoritairement de poteaux bois ou en acier galvanisé. Sur le terrain, ces poteaux font l’objet d’un étiquetage de couleur bleue avec un numéro d’identification pour les reconnaitre. Outre les poteaux, il existe des potelets qui viennent compléter le déploiement aérien réalisé par Orange. Ceux-ci servent de support aux câbles réseau, à la boucle locale et aux branchements clients. Pour déployer un réseau aérien pérenne, il est nécessaire de séparer les réseaux cuivre et fibre optique. La nappe optique doit se situer au-dessus de la nappe cuivre. Pour ce faire, il est nécessaire de positionner une traverse au-dessus de la nappe existante. 

Concernant les artères aériennes exploitées par Enedis, celles-ci sont bâtis avec des poteaux béton, bois ou métal. Le réseau Enedis se compose de lignes basse tension (BT) et haute tension (HTA). La portée moyenne d’une ligne BT est de 50 mètres, alors que celle d’une ligne HTA est de 180 mètres. Il existe également des règles de séparation des réseaux pour Enedis en cas de réservation d’une zone d’éclairage public, de présence d’un réseau d’éclairage public ou lors d’absence et non prévision de l’éclairage public.

Les câbles en aérien

Le choix des câbles se fait en fonction de leur usage : aérien, souterrain ou mixte. Il est recommandé d’utiliser des câbles de fibre optique peu sensibles aux courbures. Il existe 5 solutions différentes qui peuvent être utilisées lors du déploiement aérien.

Celles adaptées aux lignes haute tension :

  • OPGW (Optical Ground Wire) : les fibres sont incorporées dans le noyau du fil de terre ;
  • OPPC (Optical Phase Conductor) : les fibres sont incorporées dans le noyau du conducteur de phase.

Celles adaptées aux lignes basse tension :

  • Câble ligaturé ou câble enroulé. Câbles diélectrique de petit diamètre attaché ou enroulé autour d’un autre câble ;
  • ADSS (All Dielectric Self Supported cables). Les câbles ADSS sont des câbles diélectriques (ils ne conduisent pas le courant) indépendants des autres câbles d’une ligne aérienne ;
  • Les câbles figure-8 se constituent d’un câble optique et d’un porteur métallique ou diélectrique.
Poteaux bois équipé

Les solutions OPGW et OPPC ne sont pas adaptées à un réseau FTTH avec de nombreux points d’accès à la fibre. Chez Telenco distribution, nous privilégions les pinces d’ancrage, dispositifs de suspension et équipements pour câbles ADSS et figure-8.

Les bonnes pratiques du déploiement aérien

Réseau aérien télécoms

Le déploiement d’un réseau aérien fiable ne peut se faire sans les règles de bonnes pratiques. Par exemple il existe 2 paramètres important lors du déploiement des câbles de fibre optique :

  • La portée : L - la portée est la distance séparant deux poteaux télécoms.
  • La flèche : f - la flèche est le point le plus bas du câble se situant entre les deux poteaux. Elle se calcule en % de la portée. Elle doit être au minimum de 1% et au maximum de 1,8% de la longueur de la portée.

Il existe également une hauteur des nappes télécoms applicable aux poteaux Orange et Enedis. Celle-ci doit être de :

  • 4 mètres le long des routes, sur les trottoirs, les accotements et en terrain privé
  • 5,5 mètres à la traversée des voies ferrées non électrifiées
  • 6 mètres à la traversée des chaussées et des entrées de charretières

Retrouvez ici notre guide complet sur le déploiement aérien.