×

Confirmer la suppression?

Minimum de commande
Minimum de commande
50€ HT
BESOIN D'UN CONSEIL ?
BESOIN D'UN CONSEIL ?
04 76 35 84 84
Expédition en 24/48H
Expédition en 24/48H
sur toute la France
PAIEMENT SÉCURISÉ
PAIEMENT SÉCURISÉ
3D Secure

Adapter vos équipements de protection individuelle aux risques du terrain

L'EPI, ou equipement de protection individuelle, sont les tenues et/ou accessoires obligatoires pour tout professionnel dont l’activité peut présenter des risques pour sa santé ou sa sécurité. Il s’agit par exemples des gants de travail ou des casques de chantier. Ils permettent au technicien de se prémunir de certains dangers qui varient selon les missions et l’environnement de travail. Certains domaines d’activités sont plus exposés à un type de risque qu’à d’autres. Il est donc nécessaire d’identifier les risques encourus sur le terrain afin de mettre à disposition les EPI adaptés pour y répondre efficacement.

Identifier les risques d'un chantier

Les dangers rencontrés sur le terrain sont variés : l’électricité, le bruit, le vide, les matières chimiques etc. Ils entrainent inévitablement plusieurs risques tels que l’électrocution, la perte d’audition, la chute, les brûlures et bien d’autres. C’est à l’employeur de déterminer les sources de danger afin de prendre les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité des équipes. Ces résultats permettent de déterminer l’équipement répondant au mieux aux risques pour en limiter l’exposition (nous vous invitons à parcourir notre guide sur les réglementations des EPI pour plus de détail). Cette identification s’effectue généralement en interne dans l’entreprise, en s’appuyant sur l’expérience, l’évaluation par un service dédié ou l’observation des postes en question. Les troubles musculosquelettiques sont des risques à long terme souvent oubliés, tout comme la perte d’audition.

Ils peuvent être prévenus avec le bon équipement, comme des protections auditives dans notre exemple. Si le port des EPI peut parfois sembler superflu par les principaux concernés, il permet finalement d’assurer leur sécurité et de placer l’entreprise dans une mécanique visant à améliorer la performance de chacun.

Définir précisément l'équipement de sécurité nécessaire

Les techniciens peuvent parfois ne pas vouloir porter l'équipement de protection individuelle prodigué ou y sont réticents. Cela peut provenir d’une protection mal adaptée, entrainant la gêne de l’utilisateur dans ses tâches ou fonctions. En effet, un équipement de sécurité mal ajusté ou trop lourd sera souvent mis de côté et non porté. Il se peut également que les utilisateurs ne perçoivent pas les risques encourus.Il est donc important de fournir et utiliser des moyens adaptés sans pour autant surprotéger. En effet, il n’est pas nécessaire de cumuler les normes, mais de répondre à celles imposées par l’environnement de travail. Répondre à plus de normes peut devenir contre-productif.

Le monde de l'epi securite se classe selon 7 familles de protections distinctes :

  • La tête
  • Les yeux
  • L'ouïe
  • Les voies respiratoires
  • Le corps
  • Les mains
  • Les pieds

Les EPI se distinguent par une catégorie allant de 1 à 3 en fonction de l’importance du risque. N’hésitez pas à vous reporter à notre article "EPI : quelles sont les règlementations et les marquages à appliquer ?" pour plus d’informations. 

Des EPI supplémentaires doivent être fournis selon la situation, comme les vêtements haute visibilité permettant de signaler la présence de personnel sur place, ou les équipements antichute dont le but est de protéger de chutes dangereuses voire mortelles.